La fontaine du Palmier

La fontaine du palmier, connue sous le nom de Fontaine du Châtelet ou fontaine de la Victoire, se situe place du Châtelet.

Napoléon 1er commanda à son ministre de l’intérieur, Emmanuel Crétet, une fontaine afin de distribuer de l’eau potable et gratuite aux Parisiens, à la place du Grand Châtelet rasé en 1802. L’ingénieur en chef du Service des Eaux de la Ville de Paris, François-Jean Bralle, fut chargé du projet. Comme il fallait bien donner un thème à la décoration, l’empereur en profita pour commémorer ses victoires. Construite entre 1806 et 1808, la fontaine prend la forme d’une colonne, haute de 22 m, ornée au sommet de feuilles de palmiers (d’où son nom). Les bagues de son fût dressent la liste des victoires napoléoniennes en Italie, en Egypte et ailleurs : Lodi, Arcole, Rivoli, Pyramides, Mont Thabor, Marengo, Austerlitz, Ulm, Iéna, Eylau, Dantzig et Friedland.

Elle est surmontée d’un globe soutenu par des nuages et des têtes d’anges, coiffés eux-mêmes par une effigie de la Victoire en bronze doré brandissant les lauriers de la victoire, œuvre du sculpteur Louis-Simon Boizot. Pour information, la statue visible actuellement, est une copie datant de 1898 ; l’originale est exposée dans la cour dite de la Victoire du musée Carnavalet depuis 1950. La base de la colonne est décorée par quatre allégories en pierre, se tenant la main : la Vigilance, la Loi, la Force et la Foi, œuvres de Boizot. Le sculpteur réalisa aussi les cornes d’abondance terminées par des becs de dauphins d’où jaillit l’eau et les aigles impériaux sur la base de la fontaine. Le socle porte une inscription indiquant l’emplacement du parloir des Bourgeois, ancêtre de la municipalité de Paris.

palmier06

Lors du percement du boulevard Sébastopol, en 1858, la fontaine devint trop petite et décalée par rapport à l’axe de la nouvelle place. Il fut décidé de la déplacer sans la démonter et de l’exhausser pour la rendre proportionnée aux nouvelles dimensions de la place. L’opération eut lieu en deux phases. Le 21 avril, la fontaine, bien que pesant 80 000 kg, est déplacée vers l’ouest de 12,28 mètres, en une vingtaine de minutes, au moyen d’un plateau octogonal glissant sur un chemin ferré. Le 19 mai, à 9 h 47, la hauteur de l’édifice passe de 18 à 22 mètres grâce à la force de 136 hommes. Gabriel Davioud y fait ajouté un nouveau soubassement. Le sculpteur Henri Alfred Jacquemart l’orne de quatre sphinx cracheurs d’eau.

palmier07

La fontaine du Palmier est inscrite aux Monuments historiques depuis le 5 février 1925

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s