Place des Petits Pères

La place garde la mémoire du couvent des Petits Pères, des religieux augustins réformés ou déchaussés. La basilique Notre-Dame-Des-Victoires était l’église du couvent. Installés d’abord à l’étroit dans le faubourg Montmartre, les religieux entreprirent à partir de 1628, avec initialement la protection de Louis XIII, la construction d’un nouveau couvent considérable. A la Révolution, la bibliothèque du couvent contenait 40 000 volumes et un stock de cartes et plans des ports et rades de toutes les régions du monde, les religieux s’étant fait la spécialité de la mise à jour des cartes marines. Le couvent fut alors démantelé et pour la plus grande partie démoli. La place fut créée en 1805.

10 : en 1896 s’ouvre la pâtisserie Au Panetier. Restaurée elle offre une belle devanture Art Nouveau. A l’intérieur de belles mosaïques peintes. Depuis octobre 2013, la boulangerie a été racheté par la chaîne du Moulin de la Vierge. L’agencement du magasin fut confié à l’agence Lucien Helle.  Les pâtisseries y sont délicieuses et ce n’est pas l’actrice américaine Teri Hatcher qui me contrariera. Elle vint y faire ses emplettes gourmandes le 22 mars 2017.

DSC_0116

: se trouve la boutique Au Cœur Immaculé de Marie. Librairie fondée en 1850 vendant libres et autres objets de culte.

: Autrefois la devanture bleue de cette boutique attirait le regard. La Maison Bleue était un libraire et éditeur religieux depuis le XIXe siècle. En janvier 2017, Sarah Lavoine rachète la boutique et la transforme en havre de paix. Chaque pièce de la « maison » présente des idées d’ameublement, de décoration dans une ambiance chic et cosy. Au rez-de-chaussée un bar offre aux visiteurs une pause détente. Elle donne aussi 6 place des Victoires. En septembre de la même année, la boutique voisine est reprise par la société Dammann Frères. Ici vous est proposé une grande variété de thés du monde entier.

4 : le fleuriste Yannick Vincent ouvre une boutique spécialisée dans les orchidées. Celle-ci est reprise par son apprenti, en 2005, l’orchidéiste Sylvain Georges. Un métier rare et de passion, consacré à cette fleur complexe à la fois robuste, fragile et multiple (plus de 30 000 variétés répertoriées). Il sélectionne les meilleures espèces pour ne proposer que des orchidées d’exception selon leur couleur, leur graphisme, leur volume. Le Sabot de Vénus de la variété Black Jack est l’une des orchidées les plus sombres. L’Oncidium exhale un parfum de vanille. La Miltonia ressemble à une pensée tandis que l’Angreacum a pris la forme du papillon qui la pollinise. Son mentor, Yannick Vincent, a créé une nouvelle variété en partenariat avec le producteur néerlandais Eduard Ter Laak, la Mnémosyne, vendue au profit de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

1-3 : l’immeuble était occupé par la banque Léopold-Louis Dreyfus. Sous le régime de Vichy, il fut annexé par le Commissariat général aux questions juives.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s