Hôtel de Talaru

Hôtel construit vers 1640 pour Pierre Pidou, il changea très souvent de propriétaire et conserva le nom du marquis de Talaru qui l’acquit, ainsi que le 60, en 1785. César Marie de Talaru, comte de Chamarande, obtint en mars 1763 la charge de Premier maître d’hôtel de la reine Marie-Antoinette dont il administra les domaines.

DSC_0260

Au moment de la Terreur, afin de préserver son bien, il loua un de ces hôtels à un homme, nommé Gence, qui souhaitait ouvrir un hôtel. L’immeuble du n°62 fut loué par les autorités du Comité révolutionnaire de la section Lepeltier le 17 mai 1794 pour en faire une maison d’arrêt, soit 6600 livres annuelles. Talaru en devint le premier pensionnaire.  On lui octroya un petit cabinet au prix de 18 livres par jour, soit 6600 livres par an. De sorte que pour être en prison chez lui, il remboursait à son geôlier la totalité de l’argent gagné. On y mit jusqu’à 200 prisonniers. Les prix des cellules étaient assez exorbitants. Un des détenus payait 4 francs par jours pour occuper le salon du rez-de-chaussée, soit 960 livres par mois, 10520 livres par an. Nous sommes bien loin des 6600 livres versées à Talaru. La maison d’arrêt était assez gaie, on y jouait, on y faisait bonne chère, on y dansait.

DSC_0264

A la suite d’une méprise, Talaru est guillotiné au printemps suivant. L’ordre du tribunal révolutionnaire est « d’amener La Borde, logé dans la chambre de Boutin, chez Talaru ». Mais on amène au tribunal tous les noms marqués, soit La Borde, Boutin et Talaru. Le tribunal trouva plus simple de modifier l’acte d’accusation que de renvoyer les importuns. La maison devient l’hôtel meublé des Colonnes en 1816, puis abrite l’agence Havas à partir de 1825. De 1831 à 1907, la joaillerie Nitot Etienne et fils le loue pour y placer ses magasins. Elle se transporte place Vendôme, où elle existe encore sous le nom de bijouterie Chaumet. L’hôtel de Talaru est démoli en 1914 pour permettre d’édification de locaux plus modernes destinés à l’agence Havas.

DSC_0265

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s