Une chèvre amoureuse

1p_st_mich17s

Les chroniques de Pierre de l’Estoile nous rapportent des histoires surprenantes. J’ai choisi de vous raconter celle du 20 décembre 1593. Imaginez le pont Saint-Michel recouvert de maisons au rez-de-chaussée desquelles s’étaient établis des commerçants. Fripiers, teinturiers, éperonniers, écrivains publics, luthiers… se succédaient, haranguant les passants, marchandant les prix. A l’extrémité du pont s’était établi un cordonnier sa femme, surnommée la « belle cordonnière » en raison de sa grande beauté. En dépit de nombreuses grossesses, elle avait gardé une taille fine et un teint frais ; les hommes étaient surtout attirés par son opulente poitrine car la dame était nourrice.

Un beau jour, un jeune Napolitain poussa la porte de la boutique afin d’y acheter une paire de bottes. Il tomba aussitôt sous le charme de la belle nourrice. Il interrogea l’entourage du couple et hélas, chacun vantait la vertu de la dame et la jalousie du mari. Désespéré, l’italien noya son chagrin dans une taverne où il rencontra un chevaucheur d’escouvette prétendant connaitre le secret de fabrication des filtres d’amour. « Trois gouttes de lait suffisent. Ensuite laisse-moi faire et tu verras, ta belle cordonnière te courra après ».

Fou d’amour, le Napolitain acheta le manteau mité d’un mendiant, son bandeau et sa canne usée. Il se déguisa en aveugle et pénétra dans la boutique. L’époux tenta de le rejeter à la rue, de peur de voir fuir ses clients à la vue de ce pouilleux. « Mon œil, mon œil, au secours, aidez-moi et vous serez riche », promit le Napolitain. Ce dernier mot calma la furie du commerçant, qui clôt sa boutique et apporta un tabouret à l’infirme. « Que veux-tu l’aveugle ? » s’enquit-il. « Quelques gouttes de lait, pour mon œil, il me fait atrocement souffrir. On m’a dit que votre femme était nourrice. Qu’elle tire trois gouttes de lait de son sein et dix écus d’or passeront de ma poche à la vôtre ». La femme était prête à prélever la commande, tandis que l’homme émettait quelques réserves. Comment un clochard pouvait-il posséder dix écus d’or ? Cet homme était louche. Le cordonnier reboutonna le corsage de son épouse et se rendit dans la pièce voisine ; il préleva trois gouttes de lait auprès de sa chèvre.

L’infirme ne verrait pas la différence. Le Napolitain remercia le couple et prit délicatement le flacon. Sorti de la boutique, il se débarrassa de ses loques et fila chez le sorcier. Les deux hommes descendirent dans une cave sombre, sur les murs des étagères recouvertes de fioles et de pots. Après quelques minutes de « cuisine » la potion fut prête. « Bois. Maintenant rentre chez toi et couche-toi. Demain ta belle te rejoindra dans ton lit aussi douce et docile qu’un agneau ».

KCD18-700x356

Le sorcier n’avait pas menti sauf qu’à la place de la belle blonde, c’est la chèvre qui se présenta à l’hôtel où dormait l’étranger. La pauvre bête était devenue folle, sautant, tempêtant dans son enclos. Elle avait arraché le piquet qui la retenait prisonnière et s’était enfuie de la boutique. Elle avait traversé toute la ville en bêlant de telle manière qu’elle avait ameuté toute la rue. En apercevant le Napolitain, la bête se jeta sur lui et commença à lui prodiguer certaines caresses, sous les yeux amusés des badauds. Ayant révélé la supercherie, l’homme fut condamné au bûcher pour usage de la sorcellerie. Il réussit à s’enfuir et regagna l’Italie. La légende prétendant que la pauvre chèvre aurait traversé les Alpes pour retrouver son amour perdu. D’autres affirment que l’animal fut tué pour mettre un terme à sa folie.

Une réflexion sur “Une chèvre amoureuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s