L’ange de Turbigo

DSC_0044

Contre la façade de cet immeuble construit sous le Second Empire est sculpté un grand ange, sorte de cariatide qui s’étire du premier au troisième étage, et dont les ailes déployées semblent soutenir le balcon de l’étage supérieur.

DSC_0045

Elle tient dans sa main gauche un brin de myrrhe et dans la droite, une petite bourse en forme de sac. Ses proportions hors norme, elle les doit à son créateur, Auguste Delange, qui la présenta en 1851 à un concours des Beaux-Arts.

 

Dès 1867, l’immeuble était désigné sous le nom de « maison du génie de la rue de Turbigo ». Il semblerait qu’il s’agisse de l’enseigne d’une fabrique de passementerie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s